A quand le Co-vélo ?

Le moyen de transport le plus utilisé au début du XX ème siècle. Son image n’a cessé d’évoluer et de se développer auprès de différents acteurs, que ce soit pour un but sportif, pour un loisir ou pour se déplacer car c’était le seul moyen de locomotion, le vélo a toujours eu de bonnes raison de faire parti de notre vie.

Son image est redoré depuis quelques années, car les avantages à son utilisation sont nombreux : il permet une activité physique régulière (même courte), une économie certaine : ici les dépenses sont uniquement caloriques, et bien sûr écologique puisqu’aucun rejet de carbone.

Enfin je ne vous apprends rien, tout ça vous le savez déjà !

Je reviens toujours sur les mêmes qualificatifs : économique, écologique, ceux que nous retrouvons aussi dans la consommation collaborative.

Pourtant le vélo rencontre aussi ses difficultés :

  • problème de stationnement, Il y a peu d’emplacement à la disposition des vélos, ceux-ci sont déposés sur des trottoirs à l’encontre parfois des piétons. Toujours ce manque de place car les parkings doivent être bien pensés et situés à des endroits stratégiques, si 2 VTC sont stationnés 15 minutes par jour, l’intérêt ne sera pas vraiment mérité ! Sans parler de la crainte de déposer notre vélo en ville et de n’en retrouver que le cadre…
  • conflit entre voiture et 2 roues, toutes les villes sont loin d’être équipées correctement en piste cyclable. Et même si cet aspect fait débat, la dangerosité de vélo contre voiture en décourage certain.
  • Météorologique ,Il faut avoir une vraie motivation pour rouler par intempéries, la neige et le verglas de ces derniers jours n’incitaient pas à sortir la bicyclette..

Il y a tout de même de très bonnes nouvelles dans le monde du cyclisme et ce malgré le déballage peu glorieux d’ un certain vainqueur du tour de France, le vélo à la côte et pas uniquement dans le domaine sportif ou loisir. Il serait de plus en plus utilisé lors de nos trajets domicile-travail. D’après un sondage de TNS SOFRES nous serions près d’un français sur deux à l’avoir employé dans ce type de trajet. La majorité serait en grande agglomération mais les résultats diffèrent d’une région à l’autre, l’Est étant la plus pratiquante à ce genre de déplacement. La présence de vélo en libre service n’est pas précisée dans les résultats, mais nous pouvons penser qu’il est plus évident de se déplacer ainsi quand le tarif est dérisoire et que l’on réduit le problème de stationnement.

Une nouvelle initiative intéressante vient d’être lancée dans la ville d’Arcachon qui propose à tous ses habitants de leurs offrir un vélo. Environ 12.000 habitants pourront en profiter sur simple demande, après la signature d’une charte et la copie de la taxe d’habitation. Mais les problématiques du dessus resteront les mêmes. Même si Arcachon profite d’un climat plus sympathique que celui de Brest, et que des pistes cyclables sont en place depuis des années, celle-ci devront être aménagées et entretenues correctement, il faudra proposer plus de parkings spécifiques afin que les Arcachonnais puissent déposer leurs vélos. Le maire de la ville s’était renseigné sur un modèle de vélo en libre service, mais cela semblait trop onéreux pour la taille de sa commune. Espérant que ses administrés soient attentifs à cette démarche et utilise au mieux leur nouvelle acquisition. Il serait dommage qu’ils finissent dans des garages ou autres locals…

 

 

 

 

 

 

La consommation collaborative aurait pu être une alternative, rappelant sans cesse l’usage sur la propriété, nous informant que les voitures dorment 92 % du temps, n’en sera-t-il pas de même pour les vélos ?…

Le prêt entre particulier avec l’aide des pouvoirs publiques pourrait aider les urbains à profiter des joies des déplacements à bicyclette…

Nous progressons toujours et le résultat annoncé sur l’utilisation du vélo en est une preuve, cet engouement combiné avec celui de la consommation collaborative promet d’être captivant !

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans consommation collaborative par Céline. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Céline

Derrière Tipkin vous trouverez une femme de 36 ans qui aime la communication et avant tout les personnes. Nous croisons tellement de gens durant notre existence, nous les perdons de vue, nous les retrouvons parfois...L'idée du blog de Tipkin vient aussi de là : rencontrer, partager, établir une réelle communication avec ceux qui nous sont proches et ceux qui nous sont inconnus. Tipkin c’est une innovation sociale qui va jouer sur le comportement des consommateurs : on va posséder responsable ! Prêter, louer, échanger, donner, devient un nouveau mode de consommation car l’usage devient plus important que la propriété. Nous n’avons pas besoin d’une “perceuse” nous avons besoin d’un “ trou “, nous n’avons pas besoin d’une “tondeuse” mais d’avoir un jardin clean ! Il nous faut partager les ressources existantes pour en optimiser l’utilisation, plutôt que de produire toujours plus ! Tipkin part sur ce modèle, nous pouvons avoir confiance et faire profiter de nos différentes affaires, ainsi vous pouvez louer à votre communauté (famille, amis, voisins) mais aussi aux différents Tippeurs qui eux ont une réputation (les membres sont notés) afin de valider ce principe de confiance. Ainsi avec l’économie du partage et aussi la consommation collaborative. Nous allons faire une consommation plus responsable, plus durable qui va laisser la place au plaisir de mutualiser, de rencontrer, d’expérimenter. Tipkin va créer de la “valeur humaine” et une “valeur sociale” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>